Exceptionnellement, je vous sers le café aujourd'hui mercredi car demain c'est "le défi du 20" ... et je n'aime pas faire 2 articles le même jour !

Nouvelle année, "nouvelle" rubrique !

Après le jeudi c'est raviolis (2020), les filles du mercredi (2019), le lundi au soleil (2018), le lundi, tout est permis (2017), tout tout tout sur tout (2016), quoi de n'oeuf (2015), pâtes patates et potins (2014), culture et confitures (2013), je vous invite chaque jeudi à boire un petit café, virtuel, et à "blablater" autour de sujets divers, pas forcément les mêmes chaque semaine ...

Donc, commençons par le café ! (Je peux vous faire un thé si vous préférez ...) et même qu'aujourd'hui, je vous invite à le prendre en terrasse ... enfin !

(source : pinterest : parisandbeyond-genie.blogspot.com)

Cette semaine dans mon assiette ...

115818252

 Aujourd'hui, la recette de la super mousse au citron (source : Marmiton : amanda_62)

 Il vous faut : 20 cl de crème fraîche liquide, 20 cl de jus de citron, 1 citron (pour les zestes), 200 g de lait concentré sucré, 3 blancs d'oeuf

 * Mélanger le lait concentré avec le jus de citron jusqu'à ce que le mélange épaississe.

 * Battre la crème fraîche en chantilly et incorporer doucement au mélange précédent.

 * Battre les blancs en neige et rajouter au mélange avec les zestes.

 Trop rapide à faire, trop facile, trop léger et trop trop bon ce p'tit dessert !

Petites astuces ... (MaxiCuisine avril 2015)

* Tendres fèves : si vous n'avez pas la patience de déshabiller les fèves (retirer délicatement la peau qui les entoure), arrosez-les de beurre fondu, puis gardez-les 20 à 30 mn au réfrigérateur avant de les cuire. En formant une gaine, le beurre attendrit leur peau.

* Lardons light : pour rendre les lardons plus digestes et les alléger en sel et en gras, plongez-les 4 à 6 mn dans de l'eau bouillante. Une fois égouttés, ils sont prêts à être utilisés en version légère.

* Fleur de radis : roses, rouges ou blancs, les radis peuvent prendre l'allure d'une fleur. Entaillez leur sommet. Plongez-les dans de l'eau froide, puis gardez-les 30 à 40 mn au réfrigérateur, sous l'effet du froid, les quartiers s'écartent en forme de fleur.

Le saviez-vous ?

* Pizza unique ...

La cuisson de la "Pizza Pacaya" se fait à 2 552 mètres d'altitude, grâce à la chaleur des roches. C'est au sommet du volcan du même nom au Guatemala que David Garcia a installé sa cuisine. Le comptable de formation de 34 ans, enfile des vêtements de protection contre la chaleur et s'improvise pizzaïolo pour ravir les touristes. Sa pâte garnie de sauce tomate, de viande, d'oignon et de fromage est étalée sur une plaque de tôle. "C'est prêt !" s'exclame David Garcia, devant un groupe de touristes qui viennent de boucler l'ascension du Pacaya, l'un des trois volcans en activité du pays. Grâce aux réseaux sociaux, ils sont de plus en plus à s'aventurer jusqu'au sommet du volcan pour goûter à ses préparations. Il y a trois ans, il cuisait ses pizzas dans des cavités de la lave encore brulante pour de rares clients. Mais le réveil du volcan depuis février l'a inspiré : désormais il cuisine directement sur la lave en mouvement. A 25 km de la capitale, le Pacaya fait en ce moment l'objet d'une surveillance accrue. Les riverains sont sous la menace d'explosions et de pluies de cendres. Des coulées de lave se sont même approchées de zone habitées, incitant les habitants à organiser des processions pour demander à la puissance divine d’apaiser le volcan. "Qu’il y ait un pizzaïolo sur les braises du volcan, c’est hallucinant, et unique au monde !", s’exclame Felipe Aldana une fois sa part de pizza terminée. Lui aussi a connu David Garcia sur les réseaux sociaux. "Le seul fait de voir que tu vas manger quelque chose cuisiné sur la lave, cela paraît ridicule, mais il n’y a qu’ici qu’on peut voir ça", commente Kelt Van, un touriste néerlandais à la formule : "elle était très bonne et avait un croustillant magmatique".

 

(source : leprogres.fr)

* Pour les poules ..

Pour ceux qui en doutaient encore, la poule rejoint désormais le chat et le chien au rang des animaux de compagnie. On trouve désormais des objets dérivés comme des harnais, des couches des laisses pour poules sur internet ou dans les jardineries. A Sarlat, en Dordogne, la biscuiterie familiale "Lou Cocal" fabrique depuis 25 ans des gâteaux et des tartes pour les humains, elle se lance désormais dans la production de friandises pour poules à base de pain recyclé. Lou Cocal s'est associée avec une entreprise gersoise Gasco et fabrique pour elle des "Gascottes", des friandises pour poule. Ces gâteaux sont confectionnés notamment avec des restes de pain bio, ce qui permet de valoriser ces "déchets". Dans la recette, il y a également des matières premières nobles : pruneaux, carottes, noix mais aussi du varech (algues), des coquilles d'huîtres et d’œufOlivier Chapenet, le créateur de Lou Cocal n'aurait jamais imaginé se lancer un jour dans la nourriture pour les animaux. L'idée lui a été soufflée par un Britannique pendant le confinement. Ces friandises sont en vente depuis le 1er avril, le seau de 150 grammes de friandises pour poules est vendu aux alentours de 8 euros selon les revendeurs. (source : francebleu)

poules

 

Mon coup de coeur sur Pinterest ...

Trop trop beau !!!! Source : feedepapierblog.wordpress.com

 

Cette semaine dans mon casque ... 

De circonstance !

https://youtu.be/XZCIcKT9Tyw

 Et pour finir, un peu d'humour ... et ça fait du bien !

Peut être une illustration de une personne ou plus et texte

(source : FB)

Très belle semaine !