Nouvelle année, nouvelle formule ! 

C'est encore l'hiver ... mais il fait tout doux ... le printemps approche ! Petite causerie en terrasse avec une petite laine quand même ...

(source : pinterest)

Vous êtes bien installées ? Alors, on continue ... Je vais vous raconter les derniers potins !

* Fermez-la ...

Dans les restaurants Karen’s Diner, en Australie, le client n’est pas roi. Et c’est peu de le dire. Le concept de cette chaîne, dont un deuxième établissement s’apprête à ouvrir à Melbourne, après celui de Sydney, et avant celui de Brisbane, ne s’arrête à la spécialité qui est servie, à savoir le hamburger, ni à la décoration, dans le style américain des années 1950. Non, la vraie originalité, c’est de proposer le pire service possible, comme le rapportent le quotidien australien The Age et l’hebdomadaire Courrier International. Le personnel est prié d’être détestable. Insultes, remarques désobligeantes, moqueries voire gestes obscènes sont donc au menu. Du moins quand les serveurs n’ignorent pas tout bonnement les clients… Et pourtant, la clientèle est loin d’être offusquée par tant d’impolitesse. Aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est même ce qu’elle vient chercher. Le concept du restaurant est clairement affiché, sur son site internet. Et dès l’entrée, au restaurant de Sydney, un panneau vous met dans l’ambiance : « Asseyez-vous et fermez-la. »

La devise des restaurants Karen’s Diner prône une excellente cuisine et un service exécrable. Même le nom de la chaîne est à double sens : le prénom Karen, dans les pays anglo-saxons, est aussi un cliché employé de façon péjorative pour désigner une femme blanche d’un certain âge qui se pense supérieure aux autres et râle en permanence. Par extension, au resto, une « Karen », c’est un client pénible qui se croit tout permis et exige de voir le patron pour des détails insignifiants. Petit geste ironique : une boisson est offerte à toutes les clientes prénommées Karen. D’ailleurs, l’impolitesse ne va pas que dans un seul sens. Les clients sont invités à jouer le jeu jusqu’au bout et à se comporter eux aussi de façon odieuse avec le personnel.Forcément, les situations cocasses sont nombreuses à Karen’s Diner. Sally Quinn, qui s’est récemment rendue au restaurant de Sydney avec quatre amis et parents, a confié au quotidien The Age, qu’un serveur leur avait « jeté les menus sur la table », puis qu’il était « parti au beau milieu de la prise de commandes », avant de faire tomber son sac à main « et de se moquer des cheveux » de sa fille . Et tout cela en ne cessant de jurer et en multipliant les gestes grossiers. Le tout se termine bien souvent par des éclats de rire qui finissent ensuite sur les réseaux sociaux. Sur TikTok les vidéos sont devenues virales. C’est d’ailleurs grâce à une vidéo que Sally Quinn savait à quoi s’attendre. « Je détesterais y entrer à l’aveugle sans connaître le concept à l’avance » , précise-t-elle. Grâce aux réseaux sociaux, les restaurants Karen’s Diner ont vu leur popularité grimper en flèche, si bien que le propriétaire de la chaîne prévoit d’en ouvrir dix autres l’année prochaine en Australie et aux États-Unis.

(source : Oust-France)

* Premier salaire ...

« J’ai vu des photos de ton travail et c’était excellent ! » a écrit le patron de cette entreprise de bâtiment dans sa lettre à… un petit garçon de 6 ans. Le 8 février dernier, Isaac, ce jeune habitant de Hornsea dans le Yorkshire, sur la côte est du Royaume-Uni, a dû accompagner son père au travail car personne ne pouvait le garder, selon le Yorshire Post.

Il s’agissait du chantier d’une maison en rénovation. Sur une photo publiée par le Yorkshire Post, on le voit notamment décharger des outils d’une camionnette. Le père, Tom Hartley, a raconté que son fils l’avait aidé à réparer une douche, à peindre une pièce et à boucher des trous dans des murs.La lettre de remerciement adressée quelques jours plus tard par le patron de l’entreprise était accompagnée d’un billet de 10 livres sterling, soit un salaire symbolique de 12 euros. Isaac a confié qu’il prévoyait de s'en servir pour acheter des poissons pour son aquarium.Enthousiasmé par sa journée avec son père, il a déjà demandé quand il pourrait travailler sur de nouveaux chantiers. Tom Hartley, qui raconte que son fils l’aide souvent à bricoler à la maison, espère lui enseigner le métier. « J’étais très surpris par la lettre. Je suis très fier de mon fils et aussi de l’entreprise pour laquelle je travaille parce que je crois que ce sont ces petites attentions qui comptent », a-t-il confié.

(source : bienpublic.fr)

On cause, on cause et je ne m'étais pas aperçue qu'il était l'heure de déjeuner, vous restez ? Je viens de tester une nouvelle recette, vous me direz ... blancs de poulet savoyards

114571727

Il vous faut : 4 blancs de poulet d'environ 130 g chacun, 1/4 reblochon (perso, j'en ai mis 1/2 ...), 1 gousse d'ail, 10 cl de vin blanc de Savoie, 1c à s de moutarde, 3c à s de crème épaisse, 20 g de beurre, sel et poivre

* Peler et hâcher la gousse d'ail. Gratter la coûte du fromage (moi, je l'ai laissée car j'adore !) et le couper en 8 tranches. Préchauffer le four à 220°C.

* Dorer les blancs de poulet de tous les côtés dans le beurre 5 mn dans une poêle, saler et poivrer. Puis couvrir et continuer la cuisson 5 mn. Les pose dans un plat à four.

* Déglacer la poêle avec le vin, porter à frémissements et incoporer la moutarde et la crème. Mélanger et arrêter la cuisson dès l'ébullition. Rectifier l'assaisonnement.

* Napper les blancs de poulet de sauce, parsemer d'ail et répartir les tranches de fromage. Faire gratiner au four 8 mn.

* Servir aussitôt. Accompagner d'endives ou de chou chinois braisés. 

Allez, je dresse vite la table, une p'tite fleur pour faire joli ...

e4586a14012ac5df8bf1c3bed74e084b

 

(source : pinterest)

" Fleur de février va mal au pommier " (dicton français)

Et pour digérer, je vous propose une balade ... dans la blogosphère !

* lacigognetoquee.over-blog.com ... desrecettes gourmandes, sucrées et salées et la recette du curry de panais-carottes-pois chiches et chou kale me tente bien !

* magaly-dans-tous-ses-scraps.over-blog.com ... j'en ai pris plein les yeux !

* ouvragesdedames.canalblog.com ... tout un joli programme !

Avant de se quitter, petite séance de gymnastique, enfin, gymnastique des zygomatiques !

Peut être une image de texte qui dit ’Moi à mon mari: Je veux que tu participes davantage aux tâches ménagères! Moi, deux minutes plus tard: Laisse ça, je vais le faire!’

(source : FB : madame conasse)

Très belle semaine , vous revenez jeudi prochain ?